J'arrive !

Un mois sur Skye #6

Non classé
Mar 13th, 2017

Novembre me semble bien loin à présent, surtout aujourd’hui, en écrivant cet article (il reste exactement 72 jours avant le mariage). Mon mois sur Skye s’éloigne, et notre prochaine escapade écossaise se rapproche ainsi qu’une étape important de notre vie de couple. Je suis vraiment heureuse, bien que très très fatiguée depuis quelques semaines.

Les petites maisons colorées de Portree

Ce qui est encore bien frais dans ma mémoire, ce sont tous ces souvenirs de ce mois passé dans notre petit cottage au bord du loch. Je sens encore l’odeur des bûches fumantes dans le poêle et le crépitement du feu ; le son du vent et de la pluie, les rennes bramant dans la forêt de l’île de Scalpa, juste en face… Les couleurs dans le ciel… Ah ce ciel. Aucun ne fut identique durant tout notre périple… Mais ce ciel, de jour comme de nuit, ce ciel m’a transportée et fascinée.

Lorsque notre ami Mayeul nous a rejoint, nous avons eu de sacrés changements de temps. Le Quiraing a été tantôt ensoleillé tantôt brumeux (lire ici). Juste après cette randonnée, nous nous sommes arrêtés pour voir Kilt Rock, la cascade qui tombe dans la mer. Le vent était alors impressionnant, et la pluie horizontale !

C’est sur le chemin du retour, vers le cottage, après un court arrêt à Portree, que le ciel nous offrit un des plus beaux spectacles : un coucher de soleil des plus somptueux. Tout baignait dans cette douce lumière orangée, les Highlands aussi étaient rousses. Malgré la pluie et le froid de Novembre, je n’avais pas froid et le soleil couchant réchauffait mon cœur. Cet instant est gravé dans mon âme. Nous nous sommes contentés de prendre quelques photos, puis de contempler, en silence. Qu’aurions-nous pu dire, devant tant de beauté ? Ni les mots, ni les images ne peuvent la décrire.  Aujourd’hui encore, ce soleil me laisse rêveuse, bien imprimé dans mes rétines.

Oh, il n’était même pas 16h… Et seulement deux heures après, un nouveau ballet se formait dans le ciel, les étoiles apparaissant petit à petit tandis que le vent balayait les nuages. Nous avons immortalisé quelques « tableaux » avant que la pluie ne nous oblige à trouver refuge près du poêle, un verre de Talisker à la main.

 

 

A venir : Découverte de l’île de Raasay !

Votre Commentaire